SANT KIRPAL SINGH

Les mots ne peuvent pas rendre à une personnalité telle que Sant Kirpal Singh les honneurs qu’il mérite.

 

Sant Kirpal SinghConsidéré de par le monde entier comme un grand saint du 20ème siècle, incarnation de la bienveillance et de la compassion, il a répandu la connaissance vivante sur la nature véritable de l’homme dont le but est de retourner à son origine – Dieu, et souligna la valeur et la dignité de chaque individu en tant qu’être conscient ou âme. Sant Kirpal Singh n’a pas enseigné une nouvelle croyance. Il traitait du sujet de la spiritualité comme une science.

Son enseignement est universel : jamais il n’a accepté l’idée de modeler toutes les religions en une seule, mais lors de tous ses exposés, ses conférences et dans tous ses écrits, il s’appliquait à démontrer leur noyau central commun tout en faisant référence à des sages et des prophètes, des saints et des maîtres de toutes époques. Par sa compétence aussi bien au niveau théorique que pratique, ayant lui-même vécu des expériences de nature spirituelle, il a délivré une clef d’accès ouvrant à la compréhension des Ecritures dont la juste valeur est souvent dissimulée sous des termes archaïques. Les ouvrages de Sant Kirpal Singh ont été traduits dans plusieurs langues. Ses disciples de conviction diverses et de différentes nationalités étaient guidés afin de comprendre avec perspicacité leur propre religion par le biais d’une expérience spirituelle concrète qu’il était à même de leur donner. Sa vie fut l’exemple vivant de son enseignement.

Les premieres annes

Sant Kirpal Singh est né le 6 février 1894 à Sayyad Kasran, dans une partie de l’Inde rattachée aujourd’hui au Pakistan. Il a grandi dans une famille Sikh pieuse et il fréquenta à Peshawar une école tenue par des missionnaires chrétiens. C’était un élève doué et, depuis tout petit déjà, il dévora des œuvres classiques et des livres traitant de mysticisme. Depuis son enfance, il fit preuve d’amour et de compassion envers les autres et non pas uniquement envers les membres de sa famille. Par exemple, il fut volontaire pour secourir des centaines de personnes durant l’épidémie de grippe noire qui sévit en Inde en 1919, incitant ainsi d’autres personnes à se joindre à lui. A cette époque il était déjà marié et au service du gouvernement indien.

Baba Sawan Singh with Sant Kirpal Singh, 1934Les annees de quete spirituelle

Sant Kirpal Singh était fasciné par la question relative au but et à la raison d’être de l’existence humaine. Une étude approfondie des Ecritures de différentes religions ainsi que des écrits en Anglais, Urdu, Hindi, Perse et Pendjabi transmis par  des saints et des sages ne lui procurait qu’une satisfaction passagère. Après une longue période de quête spirituelle et de prières sincères, il parvint finalement aux pieds de son maître Baba Sawan Singh.

Le disciple

Pendant vingt-quatre ans, il mena de front sa vie de disciple et celle de père de famille tout en assumant les exigences de son poste à hautes responsabilités ayant sous sa tutelle des centaines d’employés. Il prit sa retraite professionnelle en 1947. Pendant les temps difficiles de la partition de l’Inde, il risqua sa vie à maintes reprises en venant au secours de réfugiés indépendamment de leur religion qui s’enfuyaient vers l’Inde ou vers le Pakistan nouvellement créé. Baba Sawan Singh quitta son corps en 1948 et, affecté par cette séparation, Sant Kirpal Singh se retira à Rishikesh. Lorsqu’il sortit de sa retraite quelques mois plus tard, l’Inde nouvelle et indépendante était toujours sous le coup de sa partition avec le Pakistan et des souffrances invraisemblables qui en avaient résulté.

Les debuts a Delhi

Suivant les instructions qu’il avait reçues de Baba Sawan Singh, il se rendit à Delhi où des réfugiés Pendjabi avaient afflué et c’est de là qu’il commença sa mission. Au tout début, il se rendait à bicyclette dans des parcs où il conversait de cœur à cœur sur le sujet de la spiritualité. Un emplacement fut acquit en 1951 dans la périphérie de Delhi où un Ashram fut construit. Très vite, sa réputation se répandit, celle d’un sage qui était l’incarnation même de ce qu’il enseignait et de ce que prescrivaient les Ecritures. Sa mission essaima rapidement loin à la ronde.

Sant Kirpal Singh and Pope Paul VI meeting in Rome, August 1963

Visites en Occident

Trois tournées dans le monde l’ont conduit en Occident en 1955, en 1963-64 et en 1972, où il donna des conférences dans les principales villes d’Europe et d’Amérique et qui donnèrent l’occasion de rencontrer plusieurs leaders religieux, politiques et sociaux.

L’Aalliance Mondiale des Religions (WFR)

En 1957, Sant Kirpal Singh fut élu à l’unanimité Président de l’Alliance Mondiale des religions (WFR), une fonction qu’il assuma pendant quinze années et au cours desquelles quatre conférences à l’échelle mondiale furent organisées.

La formation de l’homme, Service rendu a l’homme, Service rendu a la terre

Le 6 février 1970, une importante facette de Son œuvre fut présentée au public – le projet «Manav Kendra» - «Centre pour l’homme», un lieu dédié à la construction de soi, ce qui signifie structurer et faire évoluer son caractère et son mental, ainsi que son âme, en parallèle du développement de sa vie sur le plan physique. L’aide apportée aux personnes défavorisées représente une condition essentielle à l’épanouissement spirituel. Un tel Centre est appelé par la suite à assurer l’autosuffisance alimentaire  à l’ensemble du projet et à servir d’exemple pour les agriculteurs de la région – une combinaison de savoir-faire traditionnels et de méthodes scientifiques. Sant Kirpal Singh était très au fait des conditions extérieures que devait endurer l’humanité et il se sentait profondément concerné, répétant: «Un homme affamé reste un homme affamé et lui parler de Dieu c’est se moquer de lui».

Sant Kirpal Singh with Dr Harbhajan Singh, October 1973Tournee au Pendjab en 1973 – mandate le futur Manav Kendra

Lors de Sa dernière visite du Pendjab en octobre 1973, Sant Kirpal Singh séjourna à Nag Kalan (Amritsar) le village où résidait le Dr. Harbhajan Singh. Là, le 17 octobre, il posa la pierre de fondation de l’hôpital. Sant Kirpal Singh avait demandé au Dr. Harbhajan Singh s’il avait un souhait particulier à formuler parce que, jusqu’ici, jamais il n’avait demandé quoi que ce soit. Il répondit que son seul désir était que Sa mission fleurisse partout dans le monde. Sant Kirpal Singh fut très touché et indiqua : « Jusqu’à présent, personne n’a formulé une telle requête et il en sera ainsi. Cette Force va travailler avec des milliers de mains et il y a beaucoup de personnes de par le monde qui bénéficient d’une compréhension juste ; elles viendront vers toi et t’aideront ». Le 24 octobre, Sant Kirpal Singh, accompagné du Dr. Harbhajan Singh, fit halte dans sa petite ferme de Nawanshahar et dit : « Le Manav Kendra que je voulais construire ne l’est toujours pas ; il le sera ici ». Il prit alors un grain de riz et un peu d’eau et indiqua : « Un temps viendra ou des personnes de toutes confessions et de toutes les parties du monde se déplaceront jusqu’ici et ce sera pour elles une plate-forme commune où toutes pourront s’asseoir ensemble ». Ce lieu est aujourd’hui appelé Kirpal Sagar.

La Conference Mondiale pour l’Unite de l’Homme 1974

Le point d’orgue de Son travail fut l’appel lancé pour une Conférence Mondiale pour l’Unité de l’homme, qui s’est déroulée à Delhi du 3 au 6 février 1974. Deux mille délégués venus de toutes les parties du monde et environ cinquante mille non-délégués y participèrent. Parmi les invités notoires – leaders religieux, spirituels et politiques – se trouvait le Premier ministre de l’époque, Mme. Indira Gandhi, présente avec des membres de son cabinet.

Cette Conférence est à l’origine du mouvement Unity of Man. La même année, le 4 avril 1974, Sant Kirpal Singh donna des instructions concernant la poursuite de Son travail à son disciple le Dr. Harbhajan Singh, signalant par-là même la fin proche de Son propre mandat.

Kumbha Mela

Les efforts infatigables de Sant Kirpal Singh en faveur de l’unité se poursuivaient. Quelques temps plus tard, le 12 avril, lors de la Kumbha Mela de Hardwar, Il sollicita le concours d’un grand nombre de sâdhus et de personnes saintes au cours de la Conférence Nationale pour l’Unité, obtenant leur promesse de s’unir ensemble pour œuvrer à l’éradication des conflits interreligieux et à l’amélioration de la qualité de vie des plus pauvres.

Discours devant le Parlement Indien

Le 1er août 1974, répondant à l’invitation du gouvernement Indien, Sant Kirpal Singh s’adressa aux membres du Lokh Sabha (Parlement Indien) – c’était la première fois dans l’histoire qu’un leader spirituel reçu une telle invitation.

Sant Kirpal Singh, August 1974Directives quant a la suite de son Travail

Jusqu’au 17 août, Il eut continuellement des entretiens de cœur à cœur avec quelques disciples occidentaux qui séjournaient dans Son ashram à Delhi. Quatre jours plus tard, le 21 août 1974, Sant Kirpal Singh quitta définitivement son corps physique en présence du Dr. Harbhajan Singh à qui il avait confié le mandat de poursuivre son noble travail.

Il donna la garantie pour les temps à venir qu’Il allait rester Lui-même responsable du travail intérieur et que des personnes de pleine conscience, ou Gurumukhs (disciples accomplis), se chargeront de la tâche d’expliquer l’aspect théorique (de l’enseignement) et d’être un exemple concret de ce que signifie mener une vie spirituelle. Le 21 août, lorsqu’on Lui demanda : « Après Toi, qui sera notre sauveur ? », Sant Kirpal Singh, pointant Son doigt vers le haut avait répondu: «Il l’a été jusque-là et Il le sera également dans le futur. N’ayez aucune inquiétude. Il a fait tout ce qui devait être fait».

Pour plus d’informations, vous pouvez visiter notre site : Sant Kirpal Singh – Sa vie et Sa mission. Galerie de photos documentant la vie et le travail de Sant Kirpal Singh.